My Cart

Lyn Stanley – Lost in Romance

Lyn Stanley (PDF) Réactions des radios à Lost in Romance (PDF)

L’album Lost In Romance de Lyn Stanley est en vente sur la boutique en ligne de ce site web. Écoutez des extraits et/ou achetez l’album par téléchargement numérique de 15 chansons, par téléchargements de fichiers MP3 individuels ou en format physique CD ou vinyle (vinyle 180g 45RPM). De plus, son album est également disponible sur la boutique en ligne en version danse de salon et s’intitule « Jazz In The Ballroom – Lost In Romance ». Les chansons de cet album proposent des tempos et rythmes de danses de salon, comprenant des airs de samba, de rumba, de foxtrot, de swing et de ShowDance.

Découverte en 2010 par Paul Smith, pianiste/compositeur/arrangeur de jazz de renommée internationale, Lyn Stanley débute sa carrière dans la chanson aux côtés de l’accompagnateur le plus célèbre au monde, Paul Smith et son trio pour piano, quatre mois après s’être rencontrés.

Lyn est née à Tacoma, dans l’état de Washington, qui est le lieu où sont également nées les chanteuses Diane Schuur et Janis Paige. Le père de Lyn jouait du piano à l’oreille, dans le style d’Erroll Garner, et Lyn a fait preuve d’une écoute attentive à un âge précoce. Son grand-père était également chanteur d’opéra et son oncle tenait des rôles de ténor dans des troupes de théâtre locales à Long Beach, en Californie.

Lyn Stanley a fait ses premiers pas dans la chanson de façon atypique – par la danse de salon. Elle a commencé à danser en 2004 et est très rapidement devenue une compétitrice et championne de danse de salon pro-am en 2010, gagnant trois évènements et deux titres des USA Open Gold dans le style Standard International. La même année, elle a remporté la 3ème place lors d’un évènement mondial dans le même style. Son expérience en tant que danseuse influence son rythme, accentuant ainsi son style, et plus particulièrement lorsqu’il s’ajoute à son timbre unique de voix.

À la suite de ses débuts sur scène avec Paul Smith, Lyn a été acceptée à une audition internationale pour un programme de formation en chant à l’Université de Yale. C’est là-bas que Lyn a appris à préparer un spectacle, pratiquant avec des professionnels expérimentés tels qu’Amanda McBroom, Julie Wilson, Tovah Feldshuh, Sally Mayes et l’accompagnateur Alex Rybeck.

Son premier spectacle solo, « Makin’ Whoopee », a été bien accueilli par le public et les critiques, créant ainsi une demande d’album de la part de ses fans. L’origine de son premier album « Lost In Romance » est venue de son idée de présenter les rythmes et tempos des danses de salon par le biais d’interprétations jazz. Après tout, le jazz est tout d’abord apparu dans les salles de danse, puis a évolué vers les solos instrumentaux populaires de nos jours.

Lost in Romance est un album unique qui regroupe 13 des meilleurs musiciens de jazz de Los Angeles, se produisant en différents trios aux côtés de solistes. L’album est organisé tel un conte sur les raisons, les joies et les déceptions de l’amour, dans une série beaucoup plus appréciée si elle est écoutée dans l’ordre. Nous comptons parmi les chansons des airs traditionnels du répertoire américain, mais également des airs de blues et de spectacles de Broadway, y compris Losing My Mind de Stephen Sondheim et I Just Want To Make Love To You de Willie Dixon. Tamir Hendelman, Llew Matthews, Steve Rawlins, Jim DeJulio et Lyn (pour deux chansons) ont écrit les arrangements de l’album.

Paul Smith a écouté Lost In Romance peu avant sa mort le 29 juin 2013. En tant que mentor de Lyn, il était très satisfait de cet album et l’a noté « A++ ». Ceux qui ont connu Paul peuvent confirmer que ses éloges étaient rares et ses attentes très élevées. Avant sa mort, il a confié à Lyn qu’il « … espérait être là pour son 10ème album », puisqu’il pensait que le public apprécierait autant son travail que lui.

Dédié à M. Paul Smith (1922-2013)

International Distribution

We are pleased to offer international distribution for Lyn Stanley's music. Please contact Lyn Stanley directly.